Accueil  >  Institutions et opérateurs  >  Opérateurs

Opérateurs

Les opérateurs sont les acteurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Ils mettent en œuvre les programmes de coopération arrêtés par les instances et souscrivent aux orientations définies par le cadre stratégique décennal adopté par le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

Quatre opérateurs directs concourent dans les domaines de leurs compétences aux objectifs poursuivis par la Francophonie en vertu de la Charte. Les opérateurs directs, reconnus par le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage, sont les suivants :


lien vers le site de l'AIMF
aimf.asso.fr


Opérateur spécialisé dans le développement urbain, l’AIMF rassemble 156 capitales et métropoles réparties dans 46 pays. Elle est à la fois un forum de concertation entre les maires et un réseau de coopération attaché à renforcer la démocratie locale. Elle réalise en outre des projets qui contribuent à l’amélioration du bien-être des populations et à la modernisation de la gestion municipale.


lien vers le site de TV5
www.tv5.org


Avec plus de 147 millions de foyers recevant TV5 sur les cinq continents et 59 transporteurs satellitaires, TV5 offre, 24 heures sur 24, des regards croisés sur le monde. Seul vecteur télévisuel en langue française disponible dans la quasi totalité des pays, et troisième chaîne au palmarès des télévisions internationales, TV5 propose huit signaux « régionaux ». Ses grilles (hors grille spécifique TV5 Canada-Québec) offrent une vingtaine de rendez-vous quotidiens avec l’information ainsi que du cinéma, de la fiction, des émissions pour la jeunesse, des magazines témoignant de la diversité culturelle de ses télévisions nationales partenaires, des « spéciales 24 heures » en direct depuis des capitales et grandes métropoles du monde, du sport, des programmes sur les grandes causes. TV5, en liaison notamment avec le CIRTEF, produit ou diffuse plusieurs magazines originaux consacrés aux réalités du Sud ainsi qu’un journal quotidien consacré à l’Afrique, réalisé par CFI et l’AITV.

Des « Maisons TV5 » ont en outre été lancées dans plusieurs pays de ce continent, sur initiative locale, pour un meilleur accès des jeunes téléspectateurs. Au-delà de l’antenne, le site Internet et/ou le télétexte de TV5 offrent, des informations sur les programmes, la météo, la chanson, la bourse et des jeux-concours. Les internautes ont également accès aux journaux télévisés TV5, à des dépêches d’actualité, à la collection TV5 « Cités du monde », ainsi qu’à des outils pédagogiques pour l’apprentissage du français et à des conseils utiles pour les voyageurs.


lien vers le site de l'Université Senghor
www.usenghor-francophonie.org


L’université internationale en langue française au service du développement africain, nommée Université Senghor d’Alexandrie, a été créée par le Sommet de Dakar (mai 1989) qui l’a reconnue d’utilité publique internationale. Cette institution de 3e cycle a pour vocation de former et de perfectionner des cadres et des formateurs de haut niveau et d’orienter leurs aptitudes vers l’action et l’exercice des responsabilités dans certains domaines prioritaires pour le développement : gestion de projets, gestion des institutions financières, , gestion de l’environnement, nutrition - santé et gestion du patrimoine culturel.

D’autre part, le Centre René-Jean Dupuy pour le Droit et le Développement, créé en novembre 1998, a pour mission d’étudier le rôle et les fonctions du droit, interne et international, dans le développement durable, économique, politique, social et environnemental des pays africains à travers : l’organisation de séminaires, de colloques, des activités de recherche, des publications, la constitution d’une base de données juridiques et l’attribution du prix de la meilleure thèse sur le droit et le développement.


lien vers le site de l'AUF
www.auf.org


Fondée en 1961, l’Agence universitaire de la Francophonie est une institution multilatérale qui soutient la coopération et la solidarité entre les institutions universitaires travaillant en français. Elle contribue au développement de l’enseignement supérieur et de la recherche, à la construction et à la consolidation d’un espace scientifique en français. L’AUF rassemble 526 établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans le monde et 32 réseaux scientifiques multilatéraux.

Elle met en œuvre des programmes scientifiques dans les domaines de la langue, du développement, du droit, des technologies de l’information et de la formation ouverte et à distance, Elle développe également des actions pour la mobilité scientifique et universitaire et pour l’appui à la recherche au Sud.

L’action de l’AUF est coordonnée par 9 bureaux régionaux et plus de 31 implantations (antennes, campus numériques, centre d’accès à l’information, instituts de formation) répartis sur les cinq continents.

Deux des réseaux de l’AUF s’intéressent plus particulièrement aux droits fondamentaux :

Réseaux Droits fondamentaux

En mai 1993 a été créé par l’Université des réseaux d’expression française (UREF), composante de l’Association des Universités partiellement ou entièrement de langue française (AUPELF), un réseau de chercheurs de niveau universitaire destiné à rapprocher ceux qui, dans les pays ayant le français en partage, s’intéressent aux droits de l’homme et à l’État de droit, tant dans le cadre de chaque État qu’aux plans international ou régional.

Les objectifs du réseau sont notamment d’établir des contacts plus étroits entre chercheurs du Sud et du Nord en vue de mieux cerner les rapports entre les droits fondamentaux et le développement socio-économique ; de rapprocher les chercheurs dont certains sont très isolés en développant également les contacts Sud-Sud et Nord-Nord ; de produire de l’information scientifique et technique (publications sur les droits fondamentaux, enseignement à distance, répertoire d’institutions et de chercheurs, etc.).

Le réseau Droits fondamentaux a été placé sous la direction d’un Comité et est animé par un coordonnateur, nommés par l’AUPELF-UREF, maintenant l’Agence universitaire de la Francophonie, (AUF). On trouvera plus bas la liste des membres de ce Comité.

La tâche confiée aux chercheurs de ce réseau consiste à organiser la recherche et la réflexion en matière de droits fondamentaux, dans le respect du droit de chaque peuple de déterminer les moyens appropriés et les institutions démocratiques qui les accompagnent.

Alors que le développement économique et social de plusieurs pays francophones du Sud paraît compromis et que, dans les cas les plus dramatiques, l’État se désagrège, comment parler d’État de droit ou de droits fondamentaux ? Dans la mesure où une société sans État serait aujourd’hui condamnée à sortir de l’ensemble économie-monde, l’État de droit respectueux des droits fondamentaux est une nécessité.

Réseau L’Etat de droit saisi par la philosophie

Créé en 2001 avec le concours des Chaires UNESCO de philosophie, ce réseau de chercheurs mène une réflexion sur les concepts, discours et expériences historiques producteurs d′ états de droit. Ses thèmes de recherche sont les suivants :

- Les rationalités actives du droit au sein des extensions et unifications de son champ contemporain.

- L′inventivité conceptuelle du droit face à l′hétérogénéité des états du droit et aux temps de ruptures historiques des droits.

- Les heuristiques pratiques et théoriques des figures du sans droits.

- Les fondements philosophiques comparés de l′ émancipation juridique et de l′ éthique du vivant.

- Les partages entre discours savants et ordinaires du droit et l′ existence hors de soi de la culture juridique.

- Dans le cadre d′un premier appel à collaborations, le comité de réseau a retenu lors de sa réunion tenue à Paris en juin 2002 trois actions de recherches :

- L′inachèvement de la justice dans un monde d′inégalités croissantes et de conflit de ses critères ;

- État de droit : image mondialisée et fictions singulières ;

- L′étranger saisi par la philosophie.

: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : Délégation à la Paix, à la Démocratie et aux Droits de l'Homme : : : : : Contact : : : : : Charte éditoriale : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :