Accueil  >  Réseaux francophones  >  Institut international de droit d’expression et d’inspiration françaises (IDEF)

Institut international de droit d’expression et d’inspiration françaises (IDEF)


lien vers le site de l'IDEF
www.institut-idef.org
(Source : IDEF, septembre 2004)
L’institut international de droit d’expression et d’inspiration françaises, IDEF, a été créé en 1964 par René Cassin, auteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et prix Nobel de la paix, sur l’initiative de M. Alain Plantey, à l’époque conseiller technique du général de Gaulle, aujourd’hui membre et ancien président de l’Institut de France.
L’idée de départ était de regrouper sous une forme associative, donc sur un pied d’égalité, les juristes africains et ceux qui avaient été leurs professeurs ou qui avaient servi dans leurs pays comme magistrats. Bien vite, l’horizon de l’IDEF s’élargit aux autres Etats où le français était la langue de communication (Canada, Luxembourg), ou du droit (Egypte, Extrême-Orient, Liban, Syrie). Certains pays qui ne sont pas francophones, pratiquent cependant un droit inspiré et souvent purement et simplement traduit des codes français. C’est ce que le regretté professeur Alain Guillermou avait proposé d’appeler la jurisfrancité, néologisme approuvé par le président Senghor et par M. Maurice Druon, ancien secrétaire perpétuel de l’Académie française. C’est ainsi que se sont agrégés à l’IDEF des juristes venant des pays comme l’Inde, l’Iran, l’Ile Maurice, la Louisiane, la République dominicaine, les Seychelles, puis les pays de l’est européen où l’influence du droit français est marquée et ancienne : Bulgarie, Hongrie, Moldavie, Pologne, Roumanie, République tchèque.
L’IDEF constitue maintenant un groupe de juristes qui utilisent les mêmes concepts et parlent une même langue juridique parce que formés aux mêmes sources, aux mêmes modes de raisonnement, aux mêmes valeurs de civilisation.
L’IDEF consacre une de ses activités à organiser des congrès internationaux dans les pays membres, le dernier, le XXVIIIème, s’étant réunit au Sénat à Paris, ( Palais du Luxembourg) du 6 au 8 mars 2003 sur le thème “ Justice et droits de l’homme ». Les travaux de ces congrès sont publiés dans des Actes dont le total dépasse 15 000 pages et font le point, sur chaque sujet étudié, de l’état du droit dans les pays participants. L’ensemble constitue une somme d’un intérêt exceptionnel.
Le vœu du président Cassin et de la douzaine de collègues de diverses nationalités, dont hélas beaucoup nous ont quittés, qui l’entouraient, a donc été pleinement réalisé sous les présidences successives de MM. Edgar Faure, Raymond Barre et Ahmed Fathi Sorour, président de l’Assemblée du peuple d’Egypte : constituer des juristes formés au droit français et de confraternaliser une association réalisant des travaux d’une haute valeur scientifique, dans un climat d’amitié.

Comité directeurComité directeur

: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : Délégation à la Paix, à la Démocratie et aux Droits de l'Homme : : : : : Contact : : : : : Charte éditoriale : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :